CAMBODGE - Kep et Kampot, la douceur de la côte sud-est

March 3, 2017

 Après Phnom Penh et son agitation, direction le Sud Est en bus pour une accalmie, avec diffusion de clips en mode karaoké mais aussi d’un film d’horreur asiatique (mélange kung fu, comique, horreur) avec des vieux effets spéciaux mais aussi le son à fond (cris et hurlements asiatiques on vous laisse imaginer !) alors heureusement qu’on avait de la musique à écouter sur nos portables !

 

 

 

 

 

KAMPOT, village de pêcheurs, rizières et marais salants en vélo

 

Arrivés à Kampot il faisait très très chaud, on ira donc directement à notre guesthouse se reposer. Le soir on part en sortie bateau organisée par l’office du tourisme local pour voir des lucioles. Bon on n’est pas les seuls touristes mais la balade est sympa, coucher de soleil sur le fleuve en croisant des pêcheurs qui rentrent au port puis la nuit noire tombe et là on s’arrête pour voir un arbre à lucioles. En effet des milliers d’insectes scintillent dans la nuit, on dirait une guirlande de Noel ! Ca tombe bien, Noel c’est après-demain !

 

Le lendemain on part en vélo assez tôt (à cause de la chaleur) rejoindre de l’autre côté du fleuve un village de pêcheurs de la communauté cham (musulmans d’origine vietnamienne qui vivent en majeure partie sur et au Cambodge, surtout de la pêche) et parcourir les marais salants et les rizières à travers les chemins de terre rouge.

 

 

 

 

Ce fut la première balade en vélo d’une longue série au Cambodge, étant donné le plat des paysages, ce qui nous change pas mal des reliefs laotiens ! Au Cambodge il y a 2 régions montagneuses à l’est du pays, et sinon c’est presque tout plat, seulement des petites collines pour la plupart sacrées dont les accès sont aménagés en marches d’escaliers. De plus on était contents de troquer le scooter (et nos mésaventures laotiennes !) contre le vélo, plus silencieux, plus écologique, et avec lequel il est plus facile de s’arrêter ou de rencontrer les gens. C’est aussi un moyen de transport privilégié par les cambodgiens dans les campagnes.


Bref cette balade restera certainement un de nos plus beaux souvenirs pour 3 raisons:  nous étions les seuls touristes, toutes les personnes croisées du plus jeune au plus vieux nous saluaient et nous avons découvert pour la première fois les paysages de campagne typiques du Cambodge : les routes en terre, les parcelles de rizières délimitées par des palmiers, les vaches blanches et maigres à long museau ou bien les gros buffles qui pataugent dans la boue avec un oiseau blanc posé sur leur dos…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malheureusement ce n’était pas vraiment la saison des récoltes de sel donc nous n’avons pas croisé beaucoup de travailleurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par contre nous avons croisé beaucoup de pêcheurs, des agriculteurs, des femmes cham recousant les filets et des enfants rentrant de l’école (en uniforme et en vélo, tous avec un « hello » et un signe de la main).

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons également découvert une espèce de dinosaure ! On ne plaisante pas ! En fait, après quelques recherches, il s’agit d’une limule, espèce d'arthropode (crabe) au corps en forme de fer à cheval avec un énorme et long pic , il y en avait plein d’échoués vers les bateaux de pêche. Cet animal aurait 450 millions d'années et n'a que très peu évolué. Il est donc passé au travers de plusieurs phases d'extinction sans bouger: costaud! Il serait inoffensif et on dirait même qu'il peut sauver des vies: ah bon pourquoi?? et bien parce que dans son sang, de couleur bleu (et oui ce serait peut-être la limule le Roi des animaux!), elle possède une protéine capable de coaguler autour de très nombreuses bactéries et ainsi de s'en prémunir. Et figurez-vous que les limules sont déjà pêchées et utilisées pour en extraire du sang utilisé pour détecter une éventuelle contamination sur du matériel médical ou dans des vaccins! Bref une sacrée découverte! Bon apparemment il se cuisine également en Asie mais on n'a pas goûté!

 

 

 

 

 

En parlant de nourriture la spécialité de Kampot est le poivre vert nous avons pu le déguster en gousses fraiches dans un des restaurants locaux (avec poulet et bœuf)mais nous n’avons pas visité les plantations situées à quelques km.

 

 

 

CONSEILS DES WIDIDIS :

 

-Prendre le bus au Cambodge :

chaque compagnie privée à son type de bus avec sa propre gare routière et son propre ticket office ou quelques revendeurs –dans les hôtels par exemple-,

On a testé les compagnies principales Capitol, 658 et … équivalentes au niveau des prix et du confort des bus, du respect du timing (léger retard en principe mais pas toujours). Parfois annoncé avec wifi mais qui ne fonctionne pas, et diffusant des clips où les chanteurs (euses) et danseurs (euses) sont tous gominés et portent de belles tenues de soirées et dansent la même danse langoureuse, ou alors des films d’horreur asiatiques qui font vraiment peur!

Par contre à savoir, les bus font les grandes lignes : Phnom Penh-Siem Reap, Phnom Penh-Battambang, Siem Reap-Battambang, Phnom Penh-Sianoukville… mais si vous vous arrêtez en chemin vous devrez payer le même prix que si vous aller jusqu’au terminus (et oui !).

 

-Sortie bateau coucher de soleil-lucioles Kampot : 5 $/personne (bière incluse) – réservation et départ à l’office du tourisme à gauche du vieux pont

 

-Location vélo (bicyclette sans vitesse comme partout en Asie, bien essayer avant de le prendre surtout si vous êtes grand –comme Fidy- car les guidons courbés peuvent vous empêcher de pédaler et la taille est bien sûr adaptée aux asiatiques !) : 1 $/vélo

 

-Boulangerie Sisters II bakery : fondant au chocolat délicieux, vrai café : 1 $

 

-Ticket bus (Capitol) PP-Kampot/Kep : 7 $

 

 

 

KEP, marché au crabe, parc national et coucher de soleil

 

 

Comme son ancien nom l’indiquait (Kep-sur-mer, à 30 minutes à l'est de Kampot), il s’agit d’une station balnéaire à la mode française, vestige de la colonisation, avec ses belles maisons coloniales laissées à l'abandon ou détruites par les khmers rouges. Si la ville est restée en mode station balnéaire des années 60, elle n’en est pas moins charmante grâce à notamment son marché au crabe, son parc national, ainsi que son front de mer agréable au coucher du soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La grande plage principale est propre, avec toilettes et douches, ainsi que plein de kiosques où trônent des hamacs. Les familles cambodgiennes viennent s’y installer à la journée et pique-niquer.

 

Encore une fois nous avons exploré la ville et ses environs en vélo !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le matin le marché au crabe bat son plein ! Nous y étions vers 7h et nous avons pu voir les pêcheurs revenir avec leurs nasses pleines qu’ils jettent à l’eau et les femmes qui vont les chercher à pieds (l’eau ne doit pas être assez profonde pour que les bateaux s’approchent du bord). Puis elles trient dans différents paniers (selon le calibre probablement), enlèvent les œufs des femelles, attachent les pinces à l’aide d’élastiques et hop là c’est parti pour la vente à la criée!

 

 

 

 

 

 

 

Le crabe de Kep est bleu et c’est le symbole de la ville, comme le prouve une énorme statue en forme de crabe sur le front de mer !

 

 

 

 

Mais ce n’est pas tout ! On trouve bien sûr toutes sortes de poissons crevettes ou coquillages sur ce marché, qu’on peut même vous griller sur place avant dégustation !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et enfin, petite surprise, un peu cachées car dans l’ombre, des vendeuses de gâteaux (les meilleurs du Cambodge pour nous!) pour 1000 Riels le gâteau (0,25$). Miam !! On a fait le plein pour le petit déjeuner le repas de midi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite nous avons été au parc national de Kep qui se trouve sur une petite colline, pour une petite randonnée à pieds à travers la forêt vers un point de vue « Sunset Rock ». On passe devant une nonnerie pour y aller (monastère pour moines « femmes »).

 

 

 

 

 

Le soir de Noël nous nous sommes fait plaisir en dégustant la spécialité locale : crabe bleu au poivre vert, l’un grillé l’autre en sauce ! Un vrai délice avec une ration énorme (2-3 crabes chacun). Avec ça, un bon vert de Chardonnay et voilà un repas de fête !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le coucher de soleil Fidy a repéré un rondin de bois juste devant la base nautique « Knai Bang Chatt ».

On peut voir les bateaux, les côtes cambodgiennes et les îles comme l’île du lapin Koh Thonsay ou l’ile vietnamienne Phu Quoc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONSEILS DES WIDIDIS :

-Location vélo à notre hôtel : 1 $/vélo

 

-Restaurant pour dégustation du crabe au poivre vert : Kimly restaurant 7,5 $ le plat taille standard (déjà énorme !) et bon vin à 2,5 $ le verre. À côté du marche au crabe il y a une ribambelle de restaurants qui ont à peu près les mêmes plats, à vous de choisir!

 

-Tarif entrée parc national : 1 $/personne (mais en passant par l’entrée de la randonnée on n’a pas vu de guichet)

 

Galerie photos de Kampot et Kep (cliquez sur les photos pour les agrandir!)

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

CHINE - Les Monts Huang ou Les montagnes jaunes de l'Anhuii 黄山

June 20, 2018

LA CHINE - Tagong, 3700 m, à la frontière Tibétaine

April 2, 2018

1/15
Please reload