LAOS - Les rencontres

January 29, 2017

Amarith LI

 

 

 

 

 

(Fidy a pris les commandes pour cet article, il a insisté pour l'écrire! )

 

Une rencontre ou plutôt les retrouvailles avec un Ami au LAOS.

 

La première rencontre avec Amarith Li remonte à 5 ans, où on a partagé pas mal de moments de musique lors des pique-niques du dimanche après midi au Parc de la tête d'Or à Lyon, par l'intermédiaire d'un ami commun Huu Nguyen ( on vous en reparlera un peu plus tard ).

 

Comme tout guitariste le ressent, ce n'est bien sûr pas le son qui rythme la musique, mais bien les moments de silence qui s’intercalent entre eux. Lors de ces moments souvent remplis d'échanges, parfois plus sincères et profonds que les conversations habituelles, j'ai eu la joie d'entrevoir la vision qu'Amarith a de son pays d'origine. Il m'a donné envie de découvrir le LAOS et c'est pour cette raison que nous avions décidé avec madame WiDiDi d'y passer au moins 3 semaines durant notre périple autour du monde.


Le LAOS est un pays qui a un très fort potentiel, avec une population très jeune ( en 2016, la moyenne d'âge est de 23 ans avec 51,5 % de la population âgée de moins de 25 ans ), une croissance économique annuelle qui varie entre 7,3 à 8 % du PIB et une localisation géographique qui lui permet de prétendre à une explosion économique à venir devant l'expansion de l'industrie hydro-électrique et bien d'autres branches en cours de développement dans le pays actuellement. 

Une vision plein d'espoir et de dynamisme qu'Amarith incarne parfaitement. Ce jeune homme revêt plusieurs facettes aussi brillantes les unes que les autres. Je l'ai connu jeune étudiant, très bon guitariste et chanteur et je le retrouve travaillant en tant que  Marketing Manager chez Mercedes Benz dans la capitale de Vientiane, participant à sa première compétition de Muay Thaï... Il participe également au dynamisme culturel de son pays en ayant mis en place cette année la première conférence TEDx au Laos. (Vous pourrez re-visionner la conférence en cliquant sur ce lien TEDx Lane Xane.)


Non mais ! Vous y croyez ça ? Ce mec avec ses amis se sont dit, pourquoi ne pas faire de conférence TEDx à Vientiane, et puis de blague en blague, ils l'ont fait !!! Sans même savoir comment le réaliser au début...  C'est toute une philosophie que personnellement j'adore : " Allez ! On le fait ! Mais comment ? Je ne sais pas encore, mais on le saura le moment venu et on y arrivera!". J'affectionne personnellement cette philosophie, bien qu'elle a tendance à effrayer pas mal de gens.

 

Vous l'aurez compris, je suis vraiment admiratif de ce jeune homme qui pour moi incarne la jeunesse montante du LAOS. Il sait allier la folie de sa jeunesse en apparaissant parfois comme un " Golden Boy " participant aux différents évènements de la Capitale, tout en respectant les traditions quand il participe à donner des repas aux enfants aveugles qu'il a rencontré lors de sa période de retraite en tant que " Moine Bonze ". Tout en restant modeste et toujours à l'écoute dans ses relations avec les autres. Une très belle image qu'il renvoie de la jeunesse Laotienne actuelle et qui nous remplit d'espoir et d'admiration.

 

MERCI Amarith pour nous avoir fait connaitre ton pays et nous avoir aidé à mieux le comprendre.

 

 

NAMLIN

 

 Cette petite fille (dont on vous a parlé dans l'article sur Nong Khiaw) qui nous a tenu compagnie pendant que son père préparait notre commande au restaurant, fut pour nous une charmante rencontre.

Déjà parce qu'elle est magnifique, n'est-ce pas? avec son doux visage et ses beaux yeux, mais aussi parce qu'elle fut la preuve qu'un enfant n'a pas besoin de parler la langue de son camarade pour se faire comprendre et jouer avec lui, et c'est une leçon que nous retenons pour le reste du voyage (car souvent on est frustré de nos conversations limitées avec locaux à cause de la barrière de la langue!).

 

 

 

MAMA ALEX

 

 

C'est la gérante du restaurant "Alex restaurant" à Nong Khiaw, elle a toujours le sourire même quand on est venu la réveiller à 6H00 le jour de départ de Nong Khiaw pour y prendre un dernier petit déjeuner. Ses cafés, chocolats chauds et pancakes étaient d'un grand réconfort dans le froid des montagnes du nord du Laos. En plus Fidy a eu ration double pour se faire pardonner d'une longue attente (qui dit produits frais, dit un peu de patience!). Mais j'avoue ! je n'ai pas non plus refusé ce cadeau... Arrêtez ! Aucun de vous ne l'aurez fait !
 

 

 

LE VIEUX MONSIEUR A LA GROTTE DE KONGLOR

 

 

Alors qu'on revenait de notre exploration en pirogue dans la grotte de Konglor (voir article sur la boucle de Thakhek), un vieux monsieur nous a entendu parler français et a engagé la conversation. Il vendait de la nourriture pour les poissons du lac de Konglor (les poissons sont sacrés pour les bouddhistes). On a parlé de ses enfants, il avait appris le français dans les années 60 et avait de sacrés bons restes. Il a insisté pour prendre une photo avec moi (Sév). Ce fut un moment suspendu après la visite d'un lieu magique.

 

HOMESTAY A KONGLOR

 

 

 

Nous avons rencontré une charmante famille chez qui nous avons dormi à Konglor.
On a pu pénétré dans une maison typique laotienne de la région, et passer la nuit ainsi que le diner et le petit déjeuner en famille.
Par contre la barrière de la langue étant présente nos échanges étaient plutôt limités mais grâce aux gestes, on s'est fait comprendre facilement pour les commodités.

 

 

ELISE ET NICOLAS ( voir leur BLOG de voyage TREKNCO)

 

 

 

Ces 2 jeunes aventuriers normands adorables qu'on a rencontrés à Phonsavan (Plaine des jarres et le nouvel an Hmong, voir article ici) et avec qui nous avons beaucoup échangé.

Nous les avons même retrouvés par la suite aux 4000 iles et pour fêter le Nouvel An à Siem Reap (au Cambodge). C'est dire si on les apprécie particulièrement !

Ils vadrouillent en backpackers dans toute l'Asie après avoir parcouru l'ouest américain, puis ont prévu de rentrer en Europe par le train Transsibérien. Ils nous font sacrément rêver! Un futur projet pour nous ce mythique Transsibérien...

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

CHINE - Les Monts Huang ou Les montagnes jaunes de l'Anhuii 黄山

June 20, 2018

LA CHINE - Tagong, 3700 m, à la frontière Tibétaine

April 2, 2018

1/15
Please reload