LAOS - Vientiane la paisible capitale -

January 5, 2017

Le Laos est le 5ème pays parcouru pendant notre périple, juste après la Thaïlande.
Nous avons attérri à Vientiane capitale du Laos fin novembre. Nous avons apprécié cette ville pour son calme et son charme authentique. Peu de touristes croisés, pourtant beaucoup y passent. Étaient-ils dans leurs chambres d'hôtel?

Les prix s'en ressentent car les monuments et les tuktuks sont beaucoup moins chers qu'à Luang Prabang par exemple (capitale "touristique" du Laos).

 

De plus nous avons retrouvé un ami laotien à Fidy, rencontré par le biais de la musique (Fidy vous racontera ça plus tard dans un article "Rencontres"), nommé Amarith, avec qui on a passé 2 soirées inoubliables, et qui nous a appris beaucoup de choses sur sa ville, et sur son pays. Chanceux que nous sommes!

 

 

 

La ville de Vientiane, du moins le coeur historique se visite très bien à pieds (quelques kilomètres). La circulation est beaucoup moins dense que dans d'autres capitales d'Asie du Sud Est!!!

Certaines rues ont leurs noms en français et quelques habitants parlent français (vestiges linguistiques de la colonisation...) ce qui est assez déroutant au début!

 

 

LES QUAIS, LE NIGHT MARKET, LES COURS DE ZUMBA

 

Dès l'arrivée, nous avons profité des quais Fa Ngum, le long du fleuve Mékong qui sépare le Laos de la Thaïlande: ils sont à la fois vivants, modernes, authentiques et on y admire le plus beau coucher de soleil de la ville (le soleil se couche en face de la ville et du fleuve, sur la Thaïlande). Ici, on ne se sent pas considérés en tant que touristes, on nous sourit simplement et on peut se reposer tranquillement.

 

Sur les quais, les lao viennent flâner en famille ou entre amis en fin de journée, manger un morceau et les jeunes couples admirent le coucher de soleil. Des femmes aux chapeaux pointus proposent des manucures.

 

 

Sur les quais, les lao viennent aussi faire du sport!

En effet il s'y déroule tous les soirs des cours de zumba/aérobic en plein air face au Mékong avec une musique boum boum et des laotiennes qui prennent à coeur ce que dit le professeur juché sur une plateforme dans son micro-oreillette. Il y a ainsi 4 à 5 groupes d'une vingtaine à une cinquantaine de personnes réparties  sur les quais et dans le parc qui les jouxte.

J'ai pu y assister 2 fois et c'était super (vidéo en cours de montage...) ! Par contre je n'ai pas tenu très longtemps, elles ont plus la forme que moi les mamies lao! Au top du top!

Il y a enfin le marché de nuit avec tous ses petits toits rouges qui s'étend sur une bonne longueur, où on trouve de tout, peu d'artisanat mais plutôt de l'utilitaire.

 

PATUXAI MONUMENT,  PHA THAT LUANG ET WAT SISAKET

 

Nous avons visité l'Arc de Triomphe local se trouvant sur la Lane Xane Avenue: Patuxai Victory Monument  (="Porte de la Victoire"). Une pâle copie de notre fierté française? Et bien non! Assez cocasse en réalité puisque bâti entre 1957 et 1969, il est dédié aux personnes ayant combattu contre la France pour l'indépendance du pays (1949). Et oui !

Autour se trouve un petit parc avec des fontaines, des bancs. On peut monter au sommet pour apprécier une vue de la ville mais on ne le savait pas!

 

 En poursuivant dans la même avenue quelques kilomètres, nous arrivons au lieu le plus sacré de la capitale, le Pha That Luang, connu pour son immense stupa dorée, qui serait sensée renfermer précieusement un cheveu de buddha. Les premières traces de cette stupa remonterait à l'empire khmer (XII - XIIIème siècle), elle a été rénovée depuis.

 

Autour se trouvent 4 temples, et un très beau buddha couché doré dans un jardin. Les entrées dans les temples et jardins sont toutes gratuites. Les lueurs de fin de journée sur le doré sont de toute beauté non?

 

Nous avons également visité le plus vieux temple de la capitale, le Wat Sisaket, construit en 1818, qui a résisté à l'invasion des armées siamoises en 1828. Il possède une belle bibliothèque et des centaines de statuettes de buddha, à l'intérieur comme à l'extérieur, comme ce buddha noir (le photographe s'est identifié...).

 

 

BUDDHA PARK:

 

À 25 km de la ville de Vientiane, se trouve le Buddha Park (Xieng Khuan), un parc un peu fou qui contient pas moins de 200 statues en béton, de buddha et autres divinités ainsi que des démons. Elles auraient été bâties par les mains d'un seul homme en 1958, Bunleua Sulilat. Il y a un temple en forme de citrouille dans lequel on entre par la bouche grande ouverte d'un démon. À l'intérieur, il faut rentrer son ventre pour passer d'un étage à l'autre car les entrées sont étroites et marcher sur la pointe des pieds car les marches sont très très étroites! Les 3 étages qui représentent les enfers, le paradis et la terre.

 

 

 

 

GALERIE PHOTOS DE VIENTIANE (cliquez sur les photos pour les agrandir!)

 

 

CONSEILS DES WIDIDIS:

 

-Le taxi officiel aéroport-centre ville coûte 7 $ ! Un tuk tuk centre ville-aéroport nous a coûté 20 000 kips (10000 kips par personne, 2,5 $)!

 

-Les stations de bus nord et sud, qui déservent les principales destinations touristiques (Luang Prabang, Phonsavan, Vang Vieng pour celle du Nord et Thakhek, Paksé pour celle du sud) se trouvent à l'extérieur de la ville à 12 ou 15 km.

Il vous faudra un tuk tuk pour vous y rendre et en revenir.

Souvent dans les guesthouses, ils vous vendent le ticket de bus avec le pick up par le tuk tuk inclus. C'est bien pratique. Sinon il vous faudra négocier.

Le tarif du tuk tuk depuis l'une des 2 gares jusqu'au centre-ville ne doit pas excéder 10 000 kips par personne.

 

-Entrée Pha That Luang 5000 kips

 

-Entrée Wat Sisaket 5000 kips

 

-Entrée buddha park 5000 kips - le bus local 14 (vert et blanc) s'y rend (45 minutes de route) depuis le centre-ville, vers le morning market pour 6000 kips.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

CHINE - Les Monts Huang ou Les montagnes jaunes de l'Anhuii 黄山

June 20, 2018

LA CHINE - Tagong, 3700 m, à la frontière Tibétaine

April 2, 2018

1/15
Please reload